Techniques de construction paille

Dome de paille

Source : enquête paille dome éphémère

Il existe différentes techniques de mise en œuvre de la paille. Petit aperçu de quelques techniques dont il est question sur ce site.

Ossature bois

C’est la technique la plus classique. Les bottes de paille sont mises en œuvre dans une ossature bois, comme un isolant traditionnel. Elle sont ensuite soit enduites, soit protégées par un bardage ou des plaques.

Poteau poutre

Greb

Le Greb (Groupement de recherche écologiques de la baie), situé à la Baie (au nord de Québec), a mis au point cette technique, développée par Patrick Déry et Martin Simard au milieu des années 1990. Elle est promue par Approche paille, qui la définit ainsi :

Elle consiste à construire une double ossature légère en bois, fixée sur des soubassements adaptés ou sur une fondation conventionnelle isolée, pour y installer les ballots de paille enrobés d’un mortier léger coulé. L’originalité de cette technique réside dans sa mise en œuvre aisée parfaitement adaptée pour les auto-constructeurs en utilisant des bois de faible sections ainsi que des coffrages de petites dimensions. Ces derniers permettent de couler facilement le mortier qui protège totalement la paille de l’extérieur en donnant un mur d’aspect parfaitement régulier aux finitions multiples. L’ensemble est peut être complété par un enduit à la chaux ou d’autres finitions adaptées aux exigences architecturales locales. Le mortier et l’enduit garantiront un mur respirant et protégé de la pluie.

Source : Approche paille – www.approchepaille.fr

Paille porteuse (Nebraska)

Cette technique a été testée par les pionniers du Nebraska, d’où elle tient son nom. Elle est aujourd’hui courante en Grande-Bretagne, où elle a longtemps été promue par Amazonails. Amazonails n’existe plus mais sa fondatrice, Barbara Jones, poursuit l’aventure avec StrawWork .

Les bottes de paille elle-mêmes supportent le poids de la toiture, sans poteaux structurels. Elles sont liées aux fondations (lisse basse) et à la toiture (lisse haute) par des sangles qui sont mises sous tension. Portes et fenêtres sont placées dans des cadres au moment du montage des murs.

Photos : Empreinte

Cellules sous tension

Technique hybride entre la paille porteuse et l’ossature bois, mise au point par Tom Rijven, elle est mise en œuvre en France par Botmobil.

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.