Enquête : la construction paille en France, en chiffres et en images

Quelles pailles sont utilisées ? D’où viennent-elles ? Comment sont-elles mises en œuvre ? Toutes les réponses s’entendent constructions en cours ou terminées.

Une grande variété de pailles utilisées

Maison avec enduit terre Source: enquête paille Frontini

Avoine, blé, chanvre, épeautre, petit épeautre, lavande, lin, orge, riz, seigle, triticale…

Provenance : de la paille locale

49 % de moins de 10 km
39 % entre 10 et 50 km
12 % plus de 50 km
La construction en paille utilise une ressource produite localement (88% des projets utilisent une paille provenant de moins de 50 km)

Structure sous la neige

Structure sous la neige (Source : enquête Gallet)

Pré-remplissage paille

Pré-remplissage paille (Source : enquête Gallet)

Icitraficpourmettreletextelaligne.

Utilisation de la paille: les murs en priorité

96 % des projets utilisent la paille en remplissage des murs
43 % en isolation de la toiture
16 % en isolation du plancher
14 % en remplissage des cloisons

Rez-de-chaussée brique et étage paille

Rez-de-chaussée brique et étage paille (Source : enquête Gache)

Pose de paille en isolation de toiture

Pose de paille en isolation de toiture (Source : enquête Gache)

Icitraficpourmettreletextelaligne.

Technique de pose: ossature en tête

69 % bottes dans une ossature
14 % selon la technique du Greb
6 % soit 40 projets bâtis selon la technique Nebraska (sans ossature, paille porteuse, cf photo ci-contre à droite (A)->)
1,5% paille banchée (avec terre ou chaux)
9,5 % de techniques autres (à approfondir)

 

 

Technique Nebraska (Source : Enquête paille Moreau)

Technique Greb (Source : enquête paille Wignacourt-Hamann)

Icitraficpourmettr.

La technique Nebraska se fait sans ossature : paille porteuse (à gauche, Source: enquête paille Moreau).
La technique du Greb utilise des cellules. (Source : enquête Wignacourt-Hamann)

 

Bottes et ossature (Source : enquête paille Meunier-Moissac)

Bottes maçonnées (Source : enquête paille Bidaut)

Icitraficpourmettreletextelaligne.

Taille et coût des constructions: pour tous les goûts

Dôme (Source : enquête Dome éphémère)

Les plus petits bâtis en paille sont des toilettes sèches en paille et terre : l’un de 4 m² au coût de revient de 40€, l’autre de 2m² pour un coût de 400€.
Le plus grand projet paille recensé fait 1150 m² pour un budget de 2 260 000 € , c’est un lieu public de Montbéliard (25). Deux autres gros projets: les locaux de formation du Gabion (05) et le local des Jardins de Cocagne (69).

Parmi les réponses, la surface moyenne est de 120 m².
Le budget moyen est de 115 000 € (prix hors terrain et projet utilisant l’autoconstruction ).

 

Les origines de l’enquête

Le 15 juin 2007, Empreinte lance l’enquête sur la construction en paille en France. Celle-ci a avancé tranquillement  jusqu’en février 2010, où elle a été mise en pause. De nombreux projets restent encore à recenser. Pour poursuivre l’enquête, stimuler les constructeurs n’ayant pas encore pris le temps de répondre et aussi pour fournir matière à échanges lors des rencontres Paille, voici un état issu des 609 témoignages déjà reçus au 1er février 2010.

Grâce à un réseau de partenaires, Empreinte bénéficie d’une plus large diffusion et connaissance de l’enquête: Heol, Areso, Silence, La Maison Ecologique, Terre Vivante & Les Quatre Saisons du jardinage, Passerelle Eco, le Réseau français de la construction en paille (les Compaillons), Approche-Paille, La maison en Paille, Arcanne, Le Gabion, Botmobil, l’Ecocentre du périgord

Lancée le 15 juin 2007, l’enquête sur la construction en paille en France avance tranquillement, mais de nombreux projets restent encore à recenser. Pour poursuivre l’enquête, stimuler les constructeurs n’ayant pas encore pris le temps de répondre et aussi pour fournir matière à échanges lors des rencontres Paille, voici un état issu des 609 témoignages déjà reçus au 1er février 2010.

Un réseau de partenaires pour une plus large diffusion et connaissance de l’enquête: Heol , Areso , Silence , La Maison Ecologique , Terre Vivante & Les Quatre Saisons du jardinage , Passerelle Eco, le Réseau Français de la Construction en Paille, les Compaillons , Approche-Paille , La maison en Paille , Arcanne , Le Gabion , ARESO , Botmobil , l’Ecocentre du périgord …

D’où vient la paille ? Quel type de paille est utilisée ? Comment est-elle mise en oeuvre ?
Quelles pailles sont utilisées? (constructions en cours ou finies)

Avoine, blé, chanvre, épeautre, petit épeautre, lavande, lin, orge, riz, seigle, triticale…

source: enquête paille Frontini

Provenance de la paille (constructions en cours ou finies)

49 % de moins de 10 km
39 % entre 10 et 50 km
12 % plus de 50 km
La construction en paille utilise une ressource produite localement (88% des projets utilisent une paille provenant de moins de 50 km)

Maison paille en construction sous la neige Paille dans les coffrages
Sources: enquêtes paille Gallet 2, Gallet 1
Utilisation de la paille (constructions en cours ou finies)

Isolation d’une toiture en paille96 % des projets utilise la paille en remplissage des murs
43 % en isolation de la toiture
16 % en isolation du plancher
14 % en remplissage des cloisons

Ci-contre : Source enquête Gache 1

Maison paille avec bardage bois sur le haut du pignon
Source: enquête paille Jaouen

Technique de pose de paille utilisée (constructions en cours ou finies)

69 % bottes entre ossature
14 % selon la technique du Greb
6 % soit 40 projets bâtis selon la technique Nebraska (sans ossature, paille porteuse, cf photo ci-contre à droite (A)->)
1,5% paille banchée (avec terre ou chaux)
9,5 % de techniques autres (à approfondir)

Maison paille technique Nebraska, sans ossature Maison technique du Greb

A gauche, technique Nebraska (sans ossature, paille porteuse). Source: enquête paille Moreau
A droite, technique du Greb. Source : enquête Wignacourt-Hamann

Bottes entre ossature Bottes de paille maconnées
A gauche : bottes entre ossature, source : enquête Meunier-Boissac
A droite : bottes maçonnées, source : enquête Bidault

Taille et coût des constructions (constructions en cours ou finies)

Les plus petits bâtis en paille sont des toilettes sèches en paille et terre : l’un de 4 m² au coût de revient de 40€, l’autre de 2m² pour un coût de 400€.
Le plus grand projet paille recensé fait 1150 m² pour un budget de 2 260 000 € , c’est un lieu public de Montbeliard (25). Deux autres gros projets: les locaux de formation du Gabion (05) et le local des Jardins de Cocagne (69).

Parmi les réponses, la surface moyenne est de 120 m².
Le budget moyen est de 115 000 € (prix hors terrain et projet utilisant l’autoconstruction )

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.