Construire en bois

Le bois est un matériau écologique primordial et incontournable. On l’utilise dans les maisons écologiques de multiples manières : ossature des maisons, charpentes, bardage, bardeaux en couverture, menuiserie, parquets, cloisons, lambris, mais aussi dans l’agencement intérieur et le mobilier. 

Pourquoi utiliser le bois dans une maison écologique ?

  • Il est écologique : il stocke de manière assez durable (50 à 150 ans) le carbone emmagasiné dans sa structure. Et  si la forêt est bien gérée, c’est un matériau renouvelable. C’est le cas en Franc où les forêts sont excédentaires en bois d’œuvre. Si vous choisissez une ressource locale, vous dépenserez peu d’énergie grise.
  • Il est adapté à la construction : il présente une bonne résistance mécanique et une grande facilité d’assemblage. Sachez aussi que, mis à part le bois cordé, toutes les constructions en bois sont para-sismiques.
  • Il résiste bien au feu : contrairement à ce que l’on pourrait penser, son comportement au feu est bien meilleur que celui de l’acier ou de matières synthétiques (qui se déforment rapidement), car il conserve ses propriétés mécaniques beaucoup plus longtemps.

Les classes de bois

En France, il existe des centaines d’essences d’arbres. Elles sont répertoriées en fonction du risque de ré-humification du matériau en service. Les classes vont de 1 à 5 :
- 1 pour les bois sec moins de 20% d’humidité en service,
- 2 pour les bois secs mais dont l’humidité peut occasionnellement dépasser 20% d’humidité en service,
- 3 pour les bois dont l’humidité dépasse fréquemment 20% d’humidité en service,
- 4 pour les bois dont l’humidité dépasse toujours 20% d’humidité en service,
- 5 pour les bois toujours en contact avec l’eau de mer.

Quelques exemples : Classe 3 : mélèze, douglas, chêne, châtaignier ; Classe 2 : peuplier

Traiter ou pas ?

Il existe des traitements préventifs écologiques comme le sel de bore, mais beaucoup de bois locaux peuvent être mis en œuvre sans traitement, si l’on prend soin d’éliminer l’aubier et de l’abattre à la bonne période.

Le bois rétifié est une variante et une alternative aux bois traités en autoclave. Il permet d’utiliser des essences réputées tendres en extérieur et leur confère une grande stabilité dimensionnelle. La rétification est un procédé de traitement du bois sans aucun produit chimique, on modifie les propriétés physico-chimiques du bois par une pyrolyse ménagée jusqu’à 250°C.

La maison à ossature bois

La construction à ossature bois permet une préfabrication en atelier et donc un montage rapide, avec un chantier sec, sans délais de prise ou de séchage. De plus, on peut couvrir le bâti avant de finir les murs, ce qui permet d’avoir un chantier rapidement à l’abri des intempéries.
Autre avantage, c’est une structure plus légère qui permet de faire des économies sur les fondations et d’implanter sa maison sur un terrain difficile.
Toutefois il faut porter une attention particulière à l’installation électrique, car le bois conduit très bien les champs électromagnétiques.

Références

« La maison écologique », magazine bimestriel
- Dossier Construire en bois, numéro 56, avril-mai 2010
- Dossier Les maisons à ossature bois, numéro 40, août-septembre 2007