Enquête toilettes sèches : témoignages

Toilettes sèches doubles en mosaïque / Source enquête LebarbeIls utilisent des toilettes sèches, et ils le disent! Témoignages issus de l’enquête toilettes sèches.

Alexandre Gegoire

« Après avoir dépassé mon appréhension, j’ai pu apprécier la valeur de vie que représentent nos selles et de l’importance de leur retour à la terre. La vidange des toilettes peut paraître à prime abord une contrainte, mais devient vite une cérémonie agréable et qui me remplit de joie du fait d’offrir ce cadeau si fertile à une Terre que l’on pompe de plus en plus. Passer aux toilettes sèches, c’est revoir sa gestion personnelle de l’eau et donc de la vie en général. »

Anthony Henri

Depuis l’installation de nos toilettes sèches, nous ne culpabilisons plus. maintenant, nous reprenons place dans le cycle de la vie. Notre compost aux parfums de sous-bois nous servira l’année prochaine à mieux nous nourrir. En attendant, ce sont les plantes d’ornements qui se régalent. Nos toilettes sèches suscitent la curiosité et personne n’a semblé gêné de ne pas avoir d’autres choix. Par contre, je dois avouer que la remise en question de cette pratique n’est pas forcément gagnée. Tous disent quelque chose du genre: c’est très bien et peut être qu’à l’avenir, nous devrons nous y mettre aussi…Un jour peut être…Quel long chemin restant donc avant la conscientisation de cet acte si primordial.

Aurélie Marcel

Depuis que nous avons des toilettes sèches notre consommation d’eau a diminué de moité ! Après un petit temps d’adaptation les amis et la famille utilisent nos toilettes sans difficulté.

Bénédicte Briend

« Écologiquement correct, pratique dans la maison, facile à mettre en place, très propre et maintenant très tendance… « Aujourd’hui c’est toi qui vides le seau ? » A quand une enquête auprès de ceux qui utilisent ENCORE des toilettes à eau! »

Céline Baheu

On a d’abord expérimenté les toilettes sèches à l’extérieur pendant le chantier de rénovation de notre maison. On s’est posé la question un moment d’avoir les deux types de toilettes sèches et à eau. En fait on a décidé d’avoir uniquement des toilettes sèches et c’est très bien ainsi.

Christel Ferré

Tout a très bien marché dès le début. Par contre, tout en étant fermement convaincue de mon choix, et satisfaite du résultat, j’ai eu du mal à assumer mes toilettes sèches vis à vis de mes invités : je m’excusais presque de les y envoyer ! ! Grâce à une amie qui s’est montrée emballée et enthousiaste après son petit pipi, j’ai changé d’attitude et je présente maintenant mes toilettes sèches avec fierté et esprit militant… J’ai d’ailleurs à mon actif trois nouvelles conversions de WC classiques en toilettes sèches chez des amis et connaissances…

Christine Merlet

6 ans de recul et ça roule. De plus en plus de gens qui connaissent. La vidange reste la seule vraie contrainte.

Daniel Giordano

Au départ c’était parce que l’on n’avait pas le choix, maintenant nous ne reviendrons pas en arrière, c’est trop génial, pas d’odeurs, agréable, bientôt un second à l’intérieur.

Famille Guichard

« Au début, ça fait bizarre et en fait on s’y fait très bien ». Voilà ce qu’en dit un de nos ados!!

Famille Le Cor

« On adore !!! pour la sciure, pas de problème, on utilise celle d’un petit scieur du coin (gratuite, contre une bouteille de temps en temps). Au début c’était pour essayer dans notre maison en rénovation et on a adopté. »

Famille Pressenda Omnes

« Nous sommes tout à fait satisfaits de ce type de toilettes : économie d’eau, facile à fabriquer (on peut en mettre dans toutes les pièces !), pas d’odeur… Nous préférons utiliser une sciure assez fine ce qui permet de bien recouvrir et bien absorber, tout en bloquant instantanément les odeurs. »

Famille Sellenet-Bodin

« On n’envisage absolument pas de revenir aux toilettes à eau. Les gamins, ça les éclate et malgré la corvée du seau (1 à 2 fois par semaine) c’est tout à fait agréable d’utilisation (et silencieux !!). »

François Tissot-Rosset

En investissant notre nouvelle maison en Creuse, c’était l’occasion de se lancer. Une première pour nous… et quelle joie !!! Plus de « plouf », moins d’odeurs, plus d’eau potable disparaissant inutilement et bientôt du beau compost pour le jardin potager… En espérant que les toilettes sèches soient un jour autorisées et même préconisées pour l’assainissement individuel. A ce sujet, il y a un réel travail à faire pour faire connaître et reconnaître la pratique.

Guillaume Desimpel

Nous utilisons les toilettes sèches à 90%. Nous sommes en train de construire une maison bioclimatique avec une phyto (avec dérogation préfectorale positive) avec des chambres d’hôtes pour 2008. Le tout avec toilettes sèches bien évidemment…

Jean-François Carré

Au lieu de rechercher à me débarrasser d’un déchet, je produis une valeur.

Jean-Jacques Schmitt

Réticence de la part des ados pour finalement trouver ça plutôt sympa voire original par rapport aux copains .

Joseph Camaret

Au départ je n’y croyait pas, mais j’ai essayé, et maintenant je suis convaincu, pas d’odeur, économie d’eau, et acte écologique, mieux que la taxe carbone. Et en plus en 2008 j’ai eu 400 litres de compost et en 2009 je pense en avoir plus de 1200 litres, car maintenant toute la famille me donne un coup de main. En 2010, je vais en refaire une autre plus design.

Julie Just et Jacques Grolleau

Nous avons supprimé le WC à eau pour le remplacer par des toilettes à compost dès que nous sommes entrés dans la maison. C’est l’été il fait un peu chaud dans la maison et tout va bien, pas de bruits et pas d’odeurs, pas plus de mouches. Nous utilisons une poubelle de 60 litres, qui n’est pas trop haute, nous la vidons tous les 10 jours environ.

Laurent Guillotte

[…]On le déplace à notre guise : Salle de bain, remise et même à ciel ouvert, c’est selon…[…]

Lionel Ampilhac

Nous avons maintenant un immense sentiment de gaspillage quand nous devons aller dans des toilettes à chasse chez les autres, autant pour l’eau que pour l’humus perdu. Réel plaisir de tout composter et de refermer la boucle du cycle naturel Nous sommes heureux de voir que nos enfants en bas age trouvent ça tout à fait normal car effectivement ça l’est. A nous de bien leur expliquer le pourquoi du comment et de leur donner les arguments face aux questionnements de leur entourage pro-chasse….merci la TLB !

Loic Donné

Avant d’être propriétaire de notre maison, nous installions un seau dans la cuvette des toilettes à eau. Je trouve ce principe facile à réaliser et permet d’avoir les deux types de toilettes dans le même endroit. Surtout pour les maisons où l’on se trouve en location.

Marie Aubry

ça y est, on s’est lancé!! Et ça ne sent absolument rien !! Pour rien au monde on ne réutiliserait une chasse d’eau !!

Marie Duigou

C’est très bien d’arrêter cette pollution absurde de l’eau grâce de belles toilettes sèches à compost. Tout un chacun peut connaitre le bonheur de grandir, l’éducation à la propreté ne s’achève pas à deux ans !

Marie-Hélène LAFFORGUE

Au début, on était un peu déçu car on avait des odeurs. Au bout d’un moment, on s’est aperçu que ces odeurs venaient de l’ancienne évacuation des toilettes à chasse d’eau. (On a préféré la garder, au cas où on ne se serait pas habitué aux toilettes sèches) Il a suffit de mieux reboucher ce tuyau pour être aujourd’hui satisfait de notre installation.

Mikael et Marion Fourcher-Launay

Après quelques années d’usage chez mes parents je rentre dans la (grande) famille des utilisateurs de toilettes sèches, quel bonheur tous ces litres d’eau non pollués et l’absence de l’horrible bruit de chasse d’eau quand on quitte les p’tits coins.

Monique Delahaye

Séduite par la simplicité de l’installation chez des amis, j’ai démonté la cuvette existante. J’utilise un mélange de copeaux/sciure […] et la consommation d’eau de la maison a diminué de moitié.

Nicolas Fady

Un vrai succès, mais pourquoi avons nous attendu si longtemps pour passer le pas ????? (car nous y étions sensibilisé depuis plusieurs années…)

Peter loiseleur

La révolution chaque matin, camarades!

Sylvie Bernier-Guyennot

Après quelque mois pour convaincre mon époux de la nécessité d’installer des toilettes sèches, nous en avons construites des provisoires. Dès que nous disposerons d’un peu de temps (cet été) nous les installerons à demeure à la place des toilettes à eau.

Vivien Delamonica

Très heureux de m’ être débarrassé de mon affreux WC a eau et de rembourser le sol d’ un précieux amendement sans polluer ni gaspiller . Pas d’ odeurs.

Yannick Pineau

Mises e place au début de notre chantier de rénovations faute de WC, le système nous a satisfait et depuis nous continuons toujours de les utiliser!!

Yvan Dodier

Très positif, les enfants ont compris le bon sens de réserver l’usage de l’eau potable à la consommation et le retour à la terre de nos excréments (après compostage, ndrl).

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.